• Drama coréen - Introverted boss

    Zoom sur Introverted boss

     Origine : Corée du sud          Casting principal → rôleYeon Woo Jin  → Eun Hwan Ki
     Genre : comédie romantique                                                   Park Hye Soo  → Chae Ro Woon
     Chaîne TV: TVN                                                   Gong Seung Yeon → Eun Yi Soo
     Année : 2017                                                   Yoon Park → Kang Woo Il
     Épisode: 16 de 60 min                                           

     

    Résumé: Eun Hwan-Ki (Yun Woo-Jin) est le PDG d'une société de relations publiques. Insupportablement timide, extrêmement sensible et maladivement introverti, il se dissimule toujours aux yeux des gens, caché sous un grand capuchon noir. Jusqu'ici, aucun de ses employés n'est parvenu à percer son épaisse carapace et à le cerner vraiment. Surnommé "le monstre silencieux", il est froid et très épineux et il ne fait ressentir qu'inconfort et que malaise à tous ceux qui le côtoient.
    Chae Ro-woon (Park Hye-Soo), la nouvelle recrue de l'entreprise, est tout l'opposé de son patron... Forte, audacieuse, énergique et très extravertie, elle est le cauchemar de Hwan-Ki qui voit en elle tout ce qu'il n'est pas et aimerait pourtant être. Pour des raisons encore inconnues, Ro-Woon mène une vendetta personnelle contre son patron allant jusqu'à conspirer contre lui dans le seul but de révéler sa véritable identité. Source Dogaru

    Drama coréen - Introverted boss

    Mon avis : Je suis vraiment déçue de chez déçue par le drama. Ayant adoré Marriage not dating et Oh Hae young again, je ne peux m'empêcher de comparer Introverted boss à eux. Et cette comparaison est flagrante... je n'ai pas retrouvé l'ambiance délirante des deux autres. Pourtant, le drama annonçait un humour débordant avec le duo de choc entre Yeon Woo Jin et Park Hye Soo. Si au début le duo est ennuyant, il s'améliore vers le milieu grâce à la romance. Cependant, je n'attendais pas un duo de ouf, ce que je voulais absolument voir ou plutôt ressentir, c'était l'humour à s'en péter le bide. Je serais de mauvaise foi si je vous disais que je n'ai pas du tout ri. J'avoue avoir bien rigolé dans certaines scènes, notamment cette fameuse histoire de chips dans l'avant dernier épisode. Mais là où je me tordais de rire à en avoir mal au ventre dans Marriage not dating et Oh Hae young again, ici je restais la plupart du temps indifférente à ce qui se passait sous mes yeux. Limite je lorgnais sur mon portable. Et lorsque vous perdez l'envie d'appuyer sur le bouton play chaque semaine et que vous repoussez votre visionnage, c'est que le drama commence à perdre son sens à vos yeux...

    Lire la suite...


    4 commentaires
  • Ces navets que je pensais aimer

    Zoom sur un navet : Sweet Stranger and me

     Origine : Corée du sud          Casting principal → rôleSoo Ae → Hong Na Ri
     Genre : comédie romantique                                                    Kim Young Kwang → Go Nan Gil
     Chaîne TV: kBS2                                                    Lee Soo Hyuk → Kwon Deok Bong
     Année : 2016                                                    Jo Bo Ah → Do Yeo Joo
     Épisode: 16 de 60 min                                           

     

    Résumé: Trois ans après le décès de sa mère, Hong Na Ri, une hôtesse de l'air au caractère volontaire et méticuleux, confiante en ses intuitions mais ayant beaucoup de mal à gérer ses émotions, retourne dans sa ville natale pour se recueillir sur la tombe de sa mère.
    C'est avec grande stupéfaction qu'elle fait la connaissance de Go Nan Gil, un jeune homme de trois ans son cadet qui prétend être son beau-père. En effet, celui-ci lui déclare avoir épousé sa mère peu de temps avant sa mort. Il vit, à présent, dans la maison familiale et gère le restaurant de sa défunte épouse. Hong Na Ri, suspicieuse et doutant des dires du jeune homme, entreprend de mener son enquête afin de prouver que celui-ci ment... Source : Dogaru

    Drama coréen - Sweet stranger and me

    Mon avis : Encore une déception de l'année 2016. Décidement, cette année n'était pas du tout productive...Je suis très très déçue de la tournure qu'a pris Sweet stranger and me. Le drama partait pourtant bien : un début original avec cette histoire de jeune beau père, une héroïne battante et drôle, et un héros fort sympathique qui a les pieds sur terre. Mais voilà passé 6 épisodes, une fois que l'héroine découvre la véritable histoire de Go Nan Gil, le drama s'essouffle en nous proposant des petites histoires annexes totalement ennuyantes...

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Drama coréen-Weightlifting Fairy Kim Bok-Joo

    Zoom sur Weightlifting Fairy Kim Bok-Joo

     

     Origine : Corée du sud          Casting principal → rôleLee Sung Kyung→ Kim Bok Joo
     Genre : romance, comédie, school                                                               Nam Joo Hyuk  → Jung Joon Hyeong
     Chaîne TV: MBC                                                    Lee Jae Yoon   → Jung Jae Yi
     Année : 2016                                                           Kyung Soo Jin  →  Song Shi Ho     
     Épisode: 16 de 60 min                                           

     

    Résumé: Kim Bok Joo fait partie de ces athlètes dont la spécialité est l'haltérophilie. Elle en est passionnée depuis son enfance et possède une grande force, influencée par son père qui était autrefois spécialisé dans ce domaine. Jung Joon Hyeong est quant à lui le meilleur ami de celle-ci, bien que leurs retrouvailles ne semblent pas heureuses. C'est un nageur né, mais depuis qu'il a été disqualifié de sa première compétition internationale, il souffre d'un trauma appelé le "trauma des départs". Enfin, Song Shi Ho, l'ex-petite amie de Jun Hyeong, est une gymnaste qui a commencé à exercer cette activité depuis l'âge de 5 ans.

    Ce drama s'inspire de la vie de la médaillée d'or d'haltérophilie aux Jeux Olympiques sud-coréens, Jang Mi Ran, et celui-ci raconte l'histoire d'une école d'athlètes poursuivant leurs rêves. Source Nautiljon

     

    Drama coréen-Weightlifting Fairy Kim Bok-JooDrama coréen-Weightlifting Fairy Kim Bok-Joo

     

     

    Mon avis:  Je n'attendais absolument rien du tout de ce drama, mais il a comblé toutes mes attentes...À la base, je l'ai commencé pour ces deux acteurs principaux Lee Sung Kyung, que j'avais adoré dans Cheese in the trap et Doctors, et puis Nam Joo Hyuk vu aussi dans Cheese in the trap et Moon Lovers. Donc oui j'étais curieuse de voir leur premier rôle principal et je dois dire qu'ils ont été carrement à la hauteur! Vraiment bravo parcqu'en soi le drama aurait pu être un véritable navet...Ce n'est pas que je n'aime pas le sport, mais suivre les carrières d'athlètes au quotidien c'est un peu l'ennui assuré. Et si je me remémore le drama dans son ensemble, le scénario est plutôt banal... D'où ma question, comment ont-ils réussi à nous faire tenir 16 épisodes dans cet univers sportif sans qu'on ressente une once de lassitude, bien au contraire, qu'on soit presque dans l'addiction?

    Lire la suite...


    4 commentaires
  • Le Wedramanimique 24 au 26 février

    Le 24 février c'était l'anniversaire d'une amie et le jour de mon passage en exposé -_-, mais c'était aussi le début du Dramanimique, le fameux week-end de la mort proposé par le blog Booksandramas. Pour ma part, j'ai choisi le palier 12h, et c'était déjà beaucoup -se coucher deux fois de suite à 2h du mat, what else?- Je me demande comment les 24h s'en sont sortis ahah! Bref voici le récapitulatif de mon visionnage du week-end.

    1- Agashi (The handmaiden) Durée : 2H30

    Le Wedramanimique 24 au 26 février

    Comme je m'y attendais, ce nouveau film de Park Chan Wook déboite! Non mais analysez moi ces plans de caméra, c'est de la pure poésie! Il y a un arrêt sur image juste incroyable digne des plus grands tableaux. Donc au niveau réalisation Agahi est absolument à couper le souffle...Niveau scénario, l'intrigue est plutôt simple, une histoire d'argent en échange de liberté. Pour les curieux voici un synopsys plus concret :En pleine colonisation japonaise en Corée, dans les années 1930, la riche japonaise Hideko (Kim Min-hee) embauche la jeune servante coréenne Sook-hee (Kim Tae-ri) dans un gigantesque et sombre manoir appartenant à son oncle tyrannique ; elle ignore que cette dernière ourdit des plans maléfiques organisés avec un escroc (Ha Jeong-woo) qui se fait passer pour un comte japonais. Source : Wikipedia. Certes l'histoire est simpliste, mais vous vous doutez bien que le génie Park Chan Wook ne s'arrête pas là, il va insérer deux renversements de situation qui vont complétement changer la donne...Le film m'a surprise avec le premier renversement, j'avoue avoir deviné le deuxième. Au niveau de la fin : SPOILER je suis étonnée qu'elle finisse sur un happy end pour les deux amantes! C'est peut être un signe d'espoir pour l'avancé des droits LGBT en Corée du sud... FIN SPOILER.

    ma note : 8,5/10

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Ces navets que je pensais aimer

    Zoom sur un navet : The legend of the blue sea

     Origine : Corée du sud          Casting principal → rôleLee Min Ho → Heo Joon Jae
     Genre : romance, comédie, fantastique                                                   Jun Ji Hyun → Shim Chung
     Chaîne TV: SBS                                                   Lee Hee Joon   → Jo Nam Doo
     Année : 2017                                                   Shin Won Ho  → Tae Oh 
     Épisode: 20 de 60 min                                           

     

    Résumé:  Shim Cheong, l'une des dernières sirènes en ce monde, a traversé les mers, erre dans les océans, hantée par le souvenir de son amour séculaire, Kim Dam-Ryung, un magistrat du comté de Hyupgok qui, un soir de 1 595, l'a sauvée du filet d'un pêcheur.
    Balayée par un raz de marée, elle s'échoue quelques siècles plus tard près d'une station balnéaire. C'est alors qu'elle voit un jeune homme ressemblant trait pour trait à son amour d'autrefois. Il s'agit d'Hee Joon-Jae, un escroc au sang froid qui usurpe plusieurs identités différentes : avocat, médecin, homme d'affaires... Utilisant l'hypnose et usant de tous les moyens illégaux possibles et inimaginables, il passe les trois/quart de son temps à tenter de parvenir à ses fins : escroquer les gens et gagner ainsi un maximum d'argent.
    Bien qu'ayant pris forme humaine, Shim Cheong découvre pour la première fois le monde terrestre. Tout est donc nouveau pour elle ; gauche et très empruntée, elle dispose toutefois d'une force physique hors du commun... Source Dogaru

    Ces navets que je pensais aimer

    Mon avis: Si on regarde seulement les 4 premiers épisodes, Legend of the blue sea est fort sympathique. Cette sirène des temps moderne essayant de se familiariser au monde des hommes fait partie des aventures qu'on aime généralement bien suivre. On enchaîne les gags en série et ça nous fait passer le temps. Mais une fois passé cette exploration du nouveau monde, que se passe-t-il ensuite? Bah pas grand chose à part des réglements de comptes familiaux...c'est là où réside la plus grande faille de ce drama...

    Lire la suite...


    8 commentaires
  • Drama Taïlandais - Sotus-The series

    Zoom sur Sotus-The series

    Coup de coeur ♥

     

      Origine : Thaïlande          Casting principal  rôle :  → Ruangroj Prachaya → Kongpob
     Genre : Romance gay, école                                                                       Sangpotirat Perawat→ Arthit
      Chaîne TV: GMM One                                                         
     Année : 2016-2017                                                           
      Épisode: 15 de 45 min                                           

     

    Résumé:  SOTUS (Seniority, Order, Tradition, Unity, Spirit) est un système scolaire instauré dans une université se trouvant en Thaïlande. Là-bas, les "seniors" de la promotion encadrent les "juniors" en tentant de leur inculquer des valeurs telles que le respect, l'esprit d'équipe...
    Les seniors dirigés par Arthit (Perawat Sangpotirat), se voient vite confrontés à Kongpob (Prachaya Ruangroj), un 1ère année plein d'assurance. Une joute verbale commence alors entre eux. Petit à petit, les deux jeunes hommes voyant plus loin que les apparences, commencent à se rapprocher. Source Dogaru

    Drama Taïlandais - Sotus-The series Drama Taïlandais - Sotus-The series

    Mon avis: Oh my god, je ne sais pas par quoi commencer...Ce drama était tellement addictif que j'ai dévoré les épisodes en seulement 24h. Je sais, vous allez me dire, les dramas thaïlandais sont très spéciaux, y'a toujours une musique d'ambiance en fond, y'a toujours un humour chelou, y'a toujours ces RDV étranges aux centres commerciaux, (à croire qu'il n'y a pas d'autres lieux en thaïlande) MAIS ici on tient vraiment une perle rare. Rare parce qu'on a là une romance ultra, mais ultra, ultra cute. Je vous préviens, préparez votre coeur à battre à 100 à l'heure dans ce marathon drama, car certainement vous allez faire une crise cardiaque! Impossible autrement...OUI comme moi vous allez gagatiser, vous allez rire et sourire bêtement et vous allez maudir tous ceux qui vous dérangeront pendant votre visionnage...

    Drama Taïlandais - Sotus-The series

    Lire la suite...


    31 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique